NFL-Fever

Forum de discussion NFL, avec nouvelles, sondages, pronostiques, pools et peut-ête une ligue simulée !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Là où tout commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
philou_giants
Hall Of Fame
Hall Of Fame
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1306
Age : 45
Localisation : Veauche (42)
Team Favorite : NY GIANTS
Joueur Favori : lawrence TAYLOR
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Là où tout commence   Mar 4 Aoû - 12:46

La fin du mois de juillet correspond aux premiers parfums du début de la saison NFL avec l’ouverture des trainings camps. Les rookies des Browns de Cleveland ont commencé, dès vendredi dernier, les camps d’entraînements tant redoutés et très peu appréciés par les joueurs de football professionnels.

Au programme pendant un mois, deux séances quotidiennes de gros travail foncier et physique, la plupart du temps sous une chaleur accablante. Les joueurs passent d’un coup de leur vie de millionnaires en vacances à une vie de jeunes collégiens qui doivent se lever aux aurores et être dans leur chambre au plus tard à 11 heures (du soir bien entendu !) pour aller dormir.

Mais aussi pénibles que soit ces camps d’entraînements, ils sont un passage obligatoire et nécessaire à la fois pour les joueurs mais également pour les coachs. Les participants sont éloignés de leur famille durant cette période, les journées ne tournent qu’autour d’une seule chose, le football.

Un enfer pour les joueurs

Les trainings camps sont une véritable corvée du point de vue des joueurs. Il n’est d’ailleurs pas rare que des joueurs confirmés se débrouillent pour éviter une partie ou même la totalité de ces camps. Que ce soit une opération repoussée pour que la convalescence tombe, comme par hasard, pile pendant le mois d’août ou un boycott pour réclamer un meilleur contrat, tous les moyens sont bons pour passer à travers cette période.

Pour les débutant, il est évidemment fortement déconseillé de ne pas se présenter dès le début des séances. Il leur faut également une bonne dose de solidité mentale car les joueurs confirmés savent bien que les petits nouveaux lorgnent sur leur poste et font donc en sorte de les perturber un maximum. Mais c’est de bonne guerre.

Ronde Barber, qui n’en sera pas à son premier camp d’entraînement avec les Bucs de Tampa Bay, explique Pendant les trainings camps, il y a énormément de concurrence. Il faut sans cesse repousser ses limites. Du coup, on commence à se déshydrater, à avoir des crampes, des douleurs un peu partout. Et puis la journée se termine. Mais dès 7 heures le lendemain matin, il faut y retourner alors qu’on a l’impression de pas avoir complètement récupéré.

La difficulté des séances et le fait que tout le monde soit logé à la même enseigne ont également pour effet de solidifier les liens entre les joueurs. C’est à partir de là que commence à se bâtir ce qu’on appelle une alchimie dans une équipe. La différence entre une somme d’individualités, aussi talentueuses soient elles, mais qui finira par s’essouffler et une bande de gars prêt à se livrer corps et âme pour leurs coéquipiers.

Pour les entraîneurs, un vrai révélateur

En ce qui concerne les coachs, les camps d’entraînements sont un moyen sûr de voir l’état physique et mental de chaque joueur de leur effectif. Les longues et dures séances séparent en quelque sorte les joueurs prêts pour une longue saison de NFL et ceux qui auront plus de mal à tenir la distance. Les entraîneurs et leurs assistants ont alors une vue de plus en plus claires sur le niveau de leur équipe. Car pour les trainings camps, les casques et les protections sont de sortis. Pas question de trottiner en short comme pendant les OTA’s (Organized Team Activities) et mini camps de l’intersaison. Comme l’explique Herman Edwards l’ancien coach des Chiefs de Kansas City : Une fois que les casques sont mis, on commence vraiment à voir les gars qui sont prêt physiquement et mentalement, ceux sur qui on peut compter. Ils ont des courbatures, ils sont fatigués mais ils se donnent toujours autant sur le terrain. Ces gars seront prêt pour les matchs décisifs en novembre et décembre.

Les entraîneurs profitent aussi de ces camps d’entraînements pour combler les dernières faiblesses de leur effectif. Il ne faut pas être surpris si les quelques joueurs de renommer étant toujours sans contrat (Joe Horn, Edgerrin James, Derrick Brooks entre autres) sont signés durant cette période.

Enfin, coachs et joueurs sont unanimes sur le fait que ces camps sont l’occasion parfaite d’établir un lien de confiance pour la saison à venir. Un entraîneur se donne souvent quelques minutes pour aller voir chacun de ses hommes en tête à tête et essayer de faire passer son message. Cette étape est importante surtout pour les entraîneurs débutants qui voudront commencer le règne au sein de leur franchise dans les meilleures conditions.
Source usfoot network
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Là où tout commence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NFL-Fever :: Autres Nouvelles NFL :: NFL Général-
Sauter vers: